Aller au contenu

Vidéo: Une femme arrêtée pour avoir gardé près de 70 animaux dans des conditions effroyables

    gbffgb

    À Broward, aux États-Unis, une femme a été arrêtée pour avoir confiné des dizaines d’animaux dans des conditions horribles. Linda Giaccio a été arrêtée et envoyée à la prison principale du comté de Broward.

    À Broward, aux États-Unis, une femme a été arrêtée pour avoir confiné des dizaines d’animaux dans des conditions horribles. Le cas choquant de cruauté et d’abus envers les animaux s’est produit à Lighthouse Point, où la police a trouvé 68 chiens et chats vivant dans des conditions sanitaires déplorables.

    Huit chats ont été retrouvés morts, dans leurs propres déchets, qui s’étaient accumulés à des niveaux toxiques pendant plusieurs années à l’intérieur de la maison de la femme de 69 ans, Linda Teresa Giaccio.

    « C’est un crève-cœur », a déclaré Kathy Damen, qui vit dans le quartier.

    Les autorités disent avoir été alertées de ce qui s’y passait après qu’un chien se soit échappé de la maison et ait attaqué un chien du voisinage qui se promenait avec son maître.

    Des mouches couvraient l’intérieur d’une fenêtre de la maison et l’odeur accablante des excréments et de l’urine des animaux pouvait être sentie depuis la cour avant. La propriétaire a refusé de laisser entrer les enquêteurs venus pour s’enquérir du bien-être des animaux, a déclaré le commandant Jack Vaccaro.

    Une femme arrêtée pour avoir gardé près de 70 animaux dans des conditions effroyables

    La police a déclaré avoir des raisons de croire que la propriétaire de la maison était une personne obsédée par le fait de collectionner des chiens et des chats et de vivre avec eux. Après ce qui s’est passé, la police est retournée à la maison avec un mandat de perquisition.

    « Je suis policier depuis 24 ans et je n’ai jamais rien vu de tel, il y avait des excréments qui faisaient deux pouces d’épaisseur », a déclaré Vaccaro.

    L’odeur de pourriture était si forte qu’elle pouvait être détectée à l’extérieur de la maison. Les plats de nourriture et d’eau étaient pleins d’insectes et de saletés. Il n’y avait pas d’eau courante ni d’électricité.

    Les équipes de secours ont dû entrer dans la maison en portant des combinaisons spéciales et un équipement respiratoire spécial avec des réservoirs d’air, car les odeurs étaient si toxiques qu’ils ne pouvaient pas respirer ou ouvrir les yeux une fois entrés.

    Selon les enquêteurs, les dizaines de chats et de chiens n’avaient pas été dehors depuis des années, rendant leurs conditions de vie déplorables.

    svg%3E

    La femme n’était pas chez elle à l’arrivée des autorités, mais elle a été localisée et arrêtée plus tard dans la soirée. Le lendemain, elle a comparu au tribunal et a été accusée de cinq chefs d’accusation de négligence envers les animaux.

    « Linda Giaccio a un lourd passé à Lighthouse Point et dans d’autres villes du comté de Broward où elle a amassé de nombreux animaux, causant des problèmes à la communauté en matière de santé publique et de maltraitance animale », a déclaré M. Vaccaro.

    Les documents judiciaires indiquent que Linda Giaccio a reçu de nombreuses contraventions depuis 2009 pour avoir nourri des animaux sauvages à Pompano Beach.

    Les autorités, avec l’aide du contrôle des animaux du comté de Broward et du contrôle des animaux du comté de Palm Beach, ont retiré les animaux du site horrible, ce qui prendra plusieurs jours.

    Les chiens et les chats survivants étaient dans un état terrible. Ils « ont besoin d’une attention médicale urgente »a déclaré M. Vaccaro.

    La police de Lighthouse Point a confirmé à CBS4 News que Giaccio a été arrêté et envoyé à la prison principale du comté de Broward.