Il ne faut pas désespérer: des experts prévoient une arrivée rapide du printemps au Canada!

Cet hiver, les Canadiens et Canadiennes connaissent à peu près tous les scénarios hivernaux possibles.  Ils font face très régulièrement à des cocktails météo surprenants et intenses, comportant de la neige en grandes quantités, des rafales de vent solides, de la grêle et de la pluie, etc.

Lundi dernier, Environnement Canada a publié un bulletin météorologique spécial pour le sud-ouest du Québec, prévoyant des rafales pouvant atteindre 80 mph et avertissant de la réduction de la visibilité sur les routes.

C’est dire que la majorité des habitants du pays commence à en avoir marre…  Mais il ne faut pas désespérer! Les experts affirment que la lumière est encore au bout du tunnel.

Alors que l’hiver continuera d’attaquer le Canada à l’approche de mars, on peut s’attendre à une transition abrupte au printemps, selon The Weather Network.

Adobe Stock

« Le printemps frappe à cette porte et il  entre. La fissure dans l’armure d’hiver est visible et elle va vraiment s’effondrer presque tout à la fois jusqu’à la mi-mars », a déclaré son météorologue en chef, Chris Scott.

Monsieur Scott a déclaré que le réseau prévoyait un retour soudain au printemps à la fin du mois de mars à travers le Canada, mais qu’il y aurait des jours plus froids interrompant les conditions moins clémentes.

Le réseau prédit que ce changement brutal pourrait également augmenter les risques d’inondation dans certaines parties du pays qui ont reçu une quantité importante de neige au cours des mois précédents…

Selon Chris Scotte, « L’hiver a le contrôle du pays pour les prochaines semaines »

D’après ce spécialiste,  nous nous sentirons comme au milieu de l’hiver pendant les prochaines semaines, puis nous aurons un véritable printemps ».

Le météorologue a déclaré que l’Ontario et le Québec pouvaient s’attendre à davantage de tempêtes de vent et de neige avant le mois de mars.

« Nous devons vraiment traverser ces trois prochaines semaines et ensuite nous commençons à voir que les conditions météorologiques se tournent vers un très bon début pour le printemps », a-t-il déclaré..

Il pourrait cependant y avoir un risque d’inondation accru dans le nord de l’Ontario, où les chutes de neige ont été importantes. Les précipitations devraient être moyennes dans l’ensemble de la province ainsi que des températures proches de la normale, mais des températures légèrement plus chaudes sont attendues dans le nord-ouest.

Pour le Québec, des précipitations normales sont attendues, avec des températures plus basses que d’habitude pour la saison dans l’est de la province et des températures à peu près normales sur le reste de du territoire québécois.

Adobe Stock

Même s’il risque d’avoir des interruptions plus froides en avril et en mai tant en Ontario qu’au Québec, M. Scott prédit que la période nettement plus longue de temps chaud constituera un contraste bienvenu par rapport à l’année dernière, qui a connu l’un des plus froids mois d’avril!

Alors courage! Nous aurons un printemps! Il faut tenir encore un peu. Dans peu de temps, les gens diront qu’ils fait trop chaud…

Scroll to Top